160 chambres

Opération : Bâtiment de logement de 160 chambres pour célibataires géographiques
Lieu : Creil (60) - Année : 2010
SHON : 4200 m² - Prix : 7 200 000 € TTC

vue d'ensemble vers place d'arme plan masse - intégration dans la séquence principale coupe de principe sur jardin encaissé plan R+1 façade intérieure sur jardin - façade extérieure sur place d'arme coupe transversale sur jardin - façade pignon coupe de détail sur noyau coupe de détail sur chambres plan de détail sur chambres vue d'ensemble (étude)

Chef de projet TCE et architecte : GN

> Accès à l'article paru dans le Parisien du 18 avril 2009


Descriptif :

Programme hybride entre un hôtel et une caserne, ce bâtiment est destiné à accueillir 160 chambres individuelles de 16 m² pour des célibataires géographiques de l'Armée de l'Air. Il est positionné au coeur de la base aérienne, entre la place d'arme et le mess, et vient s'implanter en continuité de la séquence d'entrée sur le site.

Constitué de deux corps de bâti reliés par des passerelles, il réinterprète des éléments de vocabulaire empruntés aux constructions voisines pour prolonger l'unité du lieu : toiture, maçonnerie, passages couverts. Ses longues façades extérieures sont composées pour répondre à l'échelle du contexte, tandis que ses façades intérieures, plus domestiques, réservent un accès de plain-pied sur un jardin intérieur.

La lumière naturelle a été pensée pour pénétrer chacun des lieux : halls et salons communs traversants, chambres généreusement éclairées par de grandes portes-fenêtres, salles de bain éclairées en second-jour avec positionnement d'un large miroir pour réfléchir en profondeur un maximum de lumière, couloirs éclairés par des lanterneaux au R+1 et en second jour, à travers un plancher de verre, au RdC.

En complément de ces économies d'énergie apportées par l'abondance de lumière naturelle, un travail soigné, tant sur l'enveloppe en briques monomurs, que sur le chauffage (chaudière basse température à condensation et plancher chauffant), permet d'obtenir un label Très Haute Performance Energétique (THPE) au sens de la Réglementation Thermique 2005.